Projet Educatif de l’Association Ferme Beaurepaire

L’association Ferme Beaurepaire est affiliée à la Fédération Léo Lagrange et défend donc les valeurs de ce mouvement républicain, indépendant et laïque qui sont :
Vivre pleinement le temps libre : en organisant des activités sportives, de loisirs, de tourisme, de culture qui allient le plaisir à la connaissance, l’expression à la création, la découverte à l’aventure
Vivre en maîtrisant l’environnement et le cadre de vie : en revivifiant les quartiers de grandes villes et en oeuvrant pour l’appropriation collective de l’environnement et de l’espace naturel.
Vivre ensemble : en créant des espaces de rencontres, de coopération, d’échanges, au sein de la société française et avec les autres pays, notamment le Tiers-monde.
Vivre responsable : en donnant à chacun les outils pour développer son esprit critique, prendre des responsabilités associatives, politiques, participer à la vie démocratique française et européenne, favoriser les partenariats avec les pouvoirs publics et les autres organisations associatives.

Les grands axes de travail de l’association Ferme Beaurepaire sont au nombre de quatre dont trois dirigés vers la jeunesse et un pour les adultes avec une transversalité des actions.
Développer l’action citoyenne
Favoriser l’accès aux vacances et aux loisirs pour tous
Favoriser l’accès à la culture pour tous
Travailler en direction des familles et de tous les adultes

I: La citoyenneté :
L’association a pour volonté de développer les capacités à s’extraire de son cadre quotidien pour prendre en compte d’autres réalités que les siennes.
Cette manière d’ouverture aux autres pousses à sortir de son cadre de vie, elle passe par la découverte d’autres modes de pensée, d’autres systèmes de valeur, d’autres quotidiens.
Pour développer cette émancipation citoyenne, la participation à des événements sportifs, séjours de vacances ou pratiques culturelles permettent aux enfants, adolescents ou jeunes majeurs de se forger un regard libre sans œillères.
Etre citoyen passe par la capacité à défendre des valeurs, à susciter des projets et à s’impliquer pour faire bouger les choses.
Cela peut se traduire concrètement par l’investissement dans des projets collectifs.
Les différences :
La véritable citoyenneté se nourrie du débat, de la confrontation des points de vue, de la compréhension des diversités ; il s’agit d’apprendre à vivre ensemble.
Concrètement cela peut se traduire par :
des échanges entre jeunes de quartier, villes, régions, nationalités différentes,
des chantiers d’amélioration de l’environnement,
la mise en valeur des savoir-faire de chacun.
Solidarité :
S’ouvrir par rapport à tout ce qui nous entoure aussi bien dans son quartier, sa ville ou à l’échelle mondiale et à la fois être «acteur », de participer à des actions qui peuvent améliorer la vie de chacun.

II: Favoriser l’accès aux loisirs et aux vacances pour tous :
Le temps libre devient le lieu d’enjeux majeurs. Soit il contribue à aggraver les inégalités, le repli sur soi et la banalisation culturelle ; soit au contraire il constitue l’une des meilleures opportunités de rééquilibrer les chances, retisser les liens et faire de la diversité une force. Dès lors, l’association investie le temps libre pour permettre à chaque jeune de s’épanouir, de s’intégrer ou de donner à son action une dimension collective.
L’association propose aux enfants des activités périscolaires, en centre de loisirs ou en centre de vacances. Elle développe des supports pour les jeunes en rupture avec le milieu familial ou de travail.
L’association contribue ainsi à recréer la convivialité et l’échange. Chaque atelier, chaque séjour, est prétexte à vivre un moment de plaisir et d’épanouissement. Chaque voyage, chaque chantier réalisé ensemble est une opportunité d’ouvrir les yeux sur les savoir et les préoccupations des autres.
Au final, c’est un «mieux vivre ensemble » que l’association propose de construire, en s’appuyant sur le plaisir de l’action et la dynamique de groupe.
En développant des actions pour les biens publics (chantier sur l’environnement), et avec l’aide de partenaires financiers publics et privés, les loisirs et les vacances pour les enfants et adolescents -jeunes adultes pourront être accessibles.

III: Favoriser l’accès à la culture pour tous :
La culture permet de lutter contre le repli sur soi, les a priori et l’intolérance ; elle aide à reconstruire la confiance en soi, à renouer avec le plaisir et la convivialité. Elle permet aussi de retrouver un sentiment d’appartenance à la collectivité.
C’est dans ce sens que l’association multiplie ses actions culturelles.
L’association offre la possibilité à tous d’accéder à la culture en développant une politique tarifaire accessible aux bas revenus et d’offrir différents dispositifs d’aides grâce aux partenariats avec les grands acteurs sociaux.

IV: Travailler en direction des familles et de tous les adultes :
L’association propose à tous, de la petite enfance aux plus âgés, des activités éducatives. Elle ne se limite pas à proposer du loisir à consommer, ni des « occupations ». Elle s’attache à offrir à tous un même accès au savoir. Cette intention donne du sens à l’ensemble de ses projets.
Les activités proposées visent l’apprentissage et l’épanouissement. L’objectif est d’aider chacun, de la petite enfance à l’âge adulte à s’instruire, à progresser, à s’élever tout au long de sa vie.
Pour les adultes, outre le loisir, elle propose des outils d’intégration et d’insertion professionnelle, des opportunités pour transmettre son savoir, pour militer ou agir au service de la collectivité.
L’association s’attache à lutter contre le repli sur soi et l’indifférence, contre les préjugés et les peurs, en suscitant la rencontre, le brassage et la convivialité.
Chaque activité peut également constituer une opportunité de soulever des réflexions, lancer des débats et réfléchir.

Au final, c’est un «mieux vivre ensemble » que l’association propose de construire, en s’appuyant sur le plaisir de l’action et la dynamique du groupe.